Mon petit paradis vert

Le retour aux sources d'une petite famille pour une vie plus naturelle

03 février 2011

2 Février, Saint du Jour, Dictons et autres traditions calendaires : Présentation, Chandeleur

On célèbre ce jour, quarante jours après Noël, la présentation de Jésus au Temple par Marie et Joseph. La tradition juive voulait effectivement qu’on montre aux prêtres les nouveaux-nés quarante jours après leur naissance. Quarante jours qui marquent également les relevailles de la mère qui reprend une activité sociale après l’accouchement.

Nous fêtons également aujourd’hui les Théophane et Théophanie  qui vient du grec Théophanos, “lumière de Dieu”.

Pour en savoir plus : Nominis

Dictons
”Si, le jour de la Chandeleur, le soleil brille dès son lever, il y aura des noix aux pieds des noyers”
”Rosée à la Chandeleur, hiver à sa dernière heure”
”Au mois de février, chaque bête cherche son pareil”
”S’il pleut à la Chandeleur, les vaches donnent beaucoup de beurre”
”S’il tonne en février, point de vin au cellier, jette les fûts au fumier”
”Cadeau de janvier, ingratitude de février”
”Neige de février, fuit comme un lévrier”
”Soleil de Chandeleur annonce hiver et malheur”

beausset-provence-chandeleur

La Chandeleur

Le 2 février est le jour de la Purification de la Vierge Marie (Maria Lichtmess en Alsace). La Chandeleur tire son nom de la “fête des chandelles”, du latin Festa Candelarum, Jésus ayant été reconnu comme Lumière du Monde par Siméon à son arrivée au Temple. Ce jour-là, les prêtres bénissaient des cierges qu’on allumait lors d’une maladie grave, lors d’un orage ou pour éloigner les mauvais esprits. Ils étaient ensuite distribués aux paroissiens qui organisaient des processions à travers les villages.

Après ces processions, les familles rentraient à la maison porteuses de lumière et se réunissaient pour manger des crêpes. La veille, on avait fait maigre. La crêpe, qui évoque le disque solaire ainsi que les offrandes alimentaires, est censée exorciser la misère et le dénuement. Il faut pour cela conserver la première qui sera, tout au long de l’année, jusqu’à la Chandeleur suivante, garante de la prospérité. Cette crêpe que l’on ne mange pas est la survivance du rite de l’offrande. On mettait parfois un Louis d’or dans la crêpe. Ailleurs, on sacrifiait la première crêpe en la lançant en haut de l’armoire, ce qui signifiait du bonheur garanti.

La Chandeleur marque le début de la période de Carnaval. C’est en même temps un signe de renaissance, de promesse d’avenir.

En rapport avec la notion de purification, on coupe ce jour les géraniums et on commence les travaux de la vigne.
“An Maria Lichtmess es Spinne vergess, es Rädel hinter d’Dier, es Rebmesser herfür”. “Au jour de la Purification de la Vierge Marie, on cesse de filer, on range le rouet derrière la porte, on sort le couteau à vendanger”.

Voir aussi, mon précédent article sur le même sujet.

Sources
Image
En Alsace, du berceau à la tombe : Fêtes, coutumes et traditions

Posté par Mamzelle Katel à 01:01 - Traditions d'ici et d'ailleurs - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire